Comme son nom l’indique, la confirmation vient affermir, fortifier, confirmer la grâce d’enfant de Dieu reçue au baptême.

Elle fait partie des trois sacrements par lesquels on devient catholique, membre de l’Église (baptême, confirmation, eucharistie).

Quelles sont les particularités du sacrement de Confirmation ?

1. Dieu s’y déclare dans le signe de la confiance
Les sacrements donnent le témoignage d’un Dieu qui se révèle à travers des signes humains. Dans la confirmation, Dieu se déclare dans le signe de la confiance. Comme le soulignent les évangélistes au lendemain de la résurrection, nous nous entendons dire : « N’ayez pas peur, je suis toujours avec vous... Je vous envoie mon Esprit Saint... »
 
2. La confirmation est un don reçu
Comme tout sacrement, la confirmation est d’abord un don, un cadeau reçu de la part de Dieu, accomplissant une promesse : « Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. » (Luc 24, 40) C’est d’abord Dieu qui s’engage, et de manière irréductible, envers nous. Nous recevons la grâce qu’il nous fait : son Esprit qu’il nous donne pour toujours. C’est pourquoi, dans la confirmation, nous ne “confirmons” pas notre baptême - ou pas seulement. Nous “sommes confirmés” par le Seigneur qui réitère sa grâce infinie, dans la mesure où nous choisissons librement de la reconnaître.
 
3. La confirmation accomplit ce qui a commencé au baptême
Nous avons été baptisés dans l’eau et dans l’Esprit, et la confirmation achève cela en donnant l’Esprit en plénitude. Esprit de sagesse, de force, d’intelligence de Dieu, de conseil... dont nous avons grand besoin pour suivre le chemin de l’Evangile, et qui nous conduit à l’eucharistie. Le baptême appelle et demande le sacrement de confirmation et de l’eucharistie. Baptême, confirmation et eucharistie sont les 3 sacrements d’un même Amour qui se donne à nous.
 
4. Le sacrement de la croissance
« Le baptême est le don de l’Esprit qui nous a fait naître à la vie et à la liberté chrétienne. La confirmation est le don de l’Esprit Saint qui, tout au long de notre existence, nous apprend et nous aide à croître en vie et en liberté chrétienne. » La confirmation, non seulement confirme le baptême qui fait de nous des enfants du Père, mais aussi fait croître en nous le désir de vivre en disciples du Christ, de participer à son Corps. La confirmation nous aide à le reconnaître dans l’eucharistie, à vivre de l’eucharistie. C’est ainsi qu’elle nous insère dans la vie de l’Église et fait de nous, modestement, des serviteurs de la croissance de cette Eglise.
 
5. Un engagement réciproque
Dans ce sacrement, comme dans tout autre, Dieu s’engage à nouveau. Dieu vient confirmer le choix qu’il a fait de nous faire participer à sa vie. Il vient nous redire sa joie de nous avoir choisis comme ses fils. Mais pour cela, il a besoin que nous l’acceptions et que nous le choisissions. Comment ne pas répondre à cette confiance, à cette joie que Dieu nous fait ? C’est ainsi, réciproquement, que le sacrement conduit les confirmés à un engagement renouvelé : engagement avec le Christ, sous la conduite de l’Esprit, selon la liberté de chacun.
 
6. L’Esprit est à l’œuvre dans nos vies
Nous faisons déjà l’expérience de Dieu à l’œuvre dans nos vies : “son Esprit me guide et me rassure.” (Psaume 22) Il est possible de discerner l’action du Seigneur en certains événements de nos vies : c’est la chance qui nous est offerte dans les groupes de préparation à la confirmation. Avec d’autres - et avec toute l’Église - nous pouvons le reconnaître et marquer publiquement notre reconnaissance : l’Esprit est à l’œuvre, et pour toujours. Car, quand Dieu s’engage, c’est pour toujours !
 
Ce que n’est pas la confirmation...
 La confirmation n’est pas facultative... elle est vitale pour les chrétiens.
 La confirmation n’est pas un second baptême qu’on aurait - celui-là - décidé librement. La décision de vivre en Christ se prend chaque jour dans la relation aux frères et chaque dimanche dans l’eucharistie.
 La confirmation n’est pas un échelon de plus dans la vie chrétienne après le baptême, la première communion. Elle est une grâce attendue dans laquelle Dieu se révèle à nous.
 La confirmation n’est pas le sacrement d’un engagement militant, ni un contrat de travail en Eglise. Elle est promesse d’une vie enracinée davantage en Christ, par la grâce de l’Esprit.
Philippe Barras
Article extrait de la revue Célébrer n° 280

Quand ce sacrement est-il célébré? 

- Dès la classe de 5ème : elle est proposée aux jeunes qui désirent approfondir leur foi, en recevant l’Esprit Saint pour s’engager à la suite du Christ. Ces jeunes suivent les activités des aumôneries (inscriptions à l’aumônerie en début d’année).

- Pour les adultes : ils peuvent être confirmés à tout âge.
La Confirmation accomplit le don du baptême et donne la plénitude des dons de l'Esprit Saint. Elle permet au baptisé de s’unir plus profondément au Christ, de rendre plus solide son lien à l’Eglise, de s’associer davantage à sa mission et de témoigner de la foi chrétienne par ses paroles et ses actions.

Je suis baptisé mais je ne suis pas confirmé. Un parcours d'accompagnement pour la confirmation se met en route, dans le doyenné de la Boucle, début 2011 : de janvier à juin.

S'adresser au P. Gougaud (sa permanence a lieu le samedi de 14h à 16h).